Les dépenses liées à la cybersécurité ont été multipliées par 2 dans les entreprises

D’après un baromètre publié récemment par le ministère de l’économie, les PME et très petites entreprises (TPE) en France ont fait des progrès en matière de numérisation par rapport à avant la crise du Covid-19 : Les deux tiers (66%) des 2.796 entreprises de moins de 250 salariés ont à ce jour un site internet, contre 37% avant la crise.  Aussi, 43% disposent désormais d’une plateforme de partage de documents entre collaborateurs contre seulement 17% avant la crise, une évolution notamment rendue nécessaire par le recours accru au télétravail. 

Mais qui dit augmentation de la numérisation des entreprises dit également augmentation des risques liés à la cybersécurité et donc inquiétude des entreprises. Ainsi, 44% de ces entreprises déclarent craindre de perdre ou se faire pirater des données quand elles utilisent des outils numériques, contre 36% avant la crise.

De fait, davantage d’entreprises se retrouvent être la cible de cyberattaques. Ces dernières ont souvent commencé par des emails de pishing, suivis de demande de rançon pour récupérer les données ou pour empêcher la divulgation d’informations sensibles.

Combien coûte une cyberattaque ?

Ces attaques ne sont pas sans conséquence et représentent un coût important pour les organisations. On estime un coût moyen de 97 000€ pour une PME, mais ce montant peut être beaucoup plus important en fonction de la structure touchée et du type d’attaque subi. Selon une étude récemment publiée par IBM Security, en 2021, une cyberattaque coûte 10% de plus qu’en 2020. Cela menace alors la solvabilité des entreprises. Une entreprise sur six a déclaré avoir frôlé la faillite après avoir subi une cyberattaque.

80% des risques proviennent d’une erreur humaine. En appliquant des mesures de sécurité, une grande part du risque peut déjà être évitée.

L’expertise de Mandarine Academy

Mandarine Academy, société française qui accompagne la transformation digitale des entreprises, forme et sensibilise d’ores et déjà des milliers de collaborateurs à se prémunir de ce genre de risque. Car dans le contexte actuel, ces derniers sont clairement devenus des cibles et leur formation revêt ainsi un caractère prioritaire pour la sécurité des entreprises.

« Nous constatons une évolution de la demande de formation sur la confidentialité et sécurisation des données. L’intérêt pour ces formations a été d’autant plus fort depuis le début de la crise sanitaire. En moyenne, les dépenses de cybersécurité par entreprise ont plus que doublé en deux ans, dont une partie est consacrée à la formation des collaborateurs. » décrit Laurent Maurer, fondateur de Mandarine Academy,

« Sur notre plateforme de formation, la cybersécurité est le sujet le plus consulté, après les bonnes pratiques sur les usages collaboratifs. Ces formations à distance permettent d’initier les apprenants aux bonnes pratiques sur chaque application de collaboration. »

Si ce sujet vous intéresse, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions sur :

  • L’augmentation du risque de cyberattaque dans le contexte de la généralisation du de la numérisation des entreprises et du télétravail ;
  • L’augmentation de la demande des entreprises en matière de cybersécurité
  • La formation des collaborateurs face aux risques auxquels ils s’exposent sur internet et sur leurs plateformes collaboratives ;