Organisation hybride : maintenir l’employabilité digitale est-il encore possible ?

C’est avec un terme suivant une tendance majeure dans les organisations, que les salariés vont devoir adapter leur mode de travail au quotidien. Selon le baromètre annuel du télétravail 2021* communiqué par le groupe Malakoff Humanis, le travail hybride serait une continuité logique au télétravail subit depuis plus de 18 mois. En effet, « 75% des salariés et 66% des dirigeants pensent que le télétravail va continuer à se développer », avec un rythme estimé à 2 jours en télétravail.  

Cette alternance va engendrer auprès des entreprises concernées un effort d’accompagnement sur les méthodes de travail dans les équipes. Tout comme le télétravail « subi » au plus fort de la crise sanitaire COVID-19, certaines activités ont déjà démontré qu’elles étaient réalisables à distance tout comme présentiel au bureau. Au-delà de l’attente sociale dans le travail, les salariés vont devoir continuer à digitaliser certaines tâches : organisation de réunions, entretiens d’embauche, suivi de projet ou encore partage de l’information feront appel à un fonctionnement hybride. 

Un hub de travail multimodale : Microsoft Teams 

L’entreprise Microsoft a anticipé, sans doute sans le vouloir, l’accentuation de l’organisation hybride du travail. En effet, la solution Microsoft Teams permet de regrouper dans une interface quasi-unique les outils bureautiques nécessaires à cette organisation. 

Qu’il s’agisse de distance géographique, d’une itinérance métier ou encore du travail à domicile, ces modèles organisationnels peuvent être aisément mis en œuvre techniquement, grâce à un déploiement simplifié avec le stockage et les applications dans le Cloud.  

Parmi les fonctionnalités de « confort » en télétravail, nous retrouvons dans Microsoft Teams les arrière-plans personnalisables, la fonction « lever la main » ou encore ajouter un lien visioconférence dans une invitation Outlook. 

Les bénéfices du Cloud 

A contrario d’un stockage local des données et des applications (serveur, disque dur de l’ordinateur), l’utilisation des environnements Cloud offre une souplesse et une simplicité déconcertante pour la mise en place d’applications collaboratives, jusqu’à la maintenance de celles-ci.  

Se pourrait-il que le Cloud soit aujourd’hui l’approche digitale parfaite ?  

Et bien une partie de la réponse réside dans l’aspect humain et des usages, qui soyons honnête, représente 80% de la réussite d’un projet de migration vers des solutions Cloud. 

Les compétences digitales en télétravail 

Pour maintenir un niveau d’efficacité identique à distance comme au bureau, le défi du dispositif d’accompagnement va être l’adoption des usages : connaissances des outils, mise en place de bonnes pratiques, plan de communication et valorisation des compétences. 

C’est sur ce dernier point qu’intervient un levier, bénéfique aussi bien pour les salariés que l’employeur : la certification.

En aval de sessions de formation, l’évaluation des acquis est une formule qui permet aux bénéficiaires de se positionner sur leurs connaissances, de rendre visible des capacités et de valoriser ces savoirs auprès de son réseau professionnel. 

Du côté de l’entreprise, l’attente se situe autour de la GPEC, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, d’autant que les compétences digitales deviennent quasi-incontournables sur certains cœurs de métiers et dans ce contexte hybride du travail.

Mandarine Academy, éditeur du MOOC Office 365, a mis en place une certification sur le télétravail avec Microsoft Teams pour vous aider à maintenir vos compétences et votre employabilité. Testez vos connaissances et valorisez ensuite votre certificat auprès de votre réseau professionnel !

A bientôt chez Mandarine Academy !

*Pour consulter le Baromètre de Malakoff Humanis, cliquez ici.