Les micro-certifications vont-elles remplacer les diplômes traditionnels ?

les micro-certifications vont elles replacer les diplômes

les micro-certifications vont elles replacer les diplômes

les micro-certifications vont elles replacer les diplômes

Avant de savoir ce que sont les micro-certifications, il faut savoir ce que sont les micro-formations ou encore le micro-learning. Ces mini cours proposés par des plateformes d’e-learning se basent sur un principe d’anti-infobésité. L’information est ainsi réduite à son strict essentiel avec des cours de 5 minutes maximum. Ces micro-formations, proposent à l’issue d’un programme la possibilité d’obtenir un diplôme, témoignant des nouvelles compétences acquises. C’est ce qu’on appelle les micro-certifications.

Ce phénomène de mini-diplômes prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années. Une évolution si impressionnante qu’elle menace le paysage de l’éducation et notamment des diplômes traditionnels…

Les micro-certifications ont-elles le même statut que les autres diplômes ?🤔

Les micro-certifications ont fait leur apparition très récemment et n’ont pas de dénomination clairement définie. On les nomme aussi bien micro-certificats que micro-crédits ou encore de « titres numériques » voire de « nano diplômes ». De multiples appellations qui s’expliquent par la complexité à définir cette nouvelle forme de gratification. 

En effet, aux yeux de la Commission européenne, ces “petites unités de formations” sont considérés comme “une reconnaissance de l’acquisition de compétences auprès d’institutions numériques, d’entreprises ou d’organisation publiques/privées”.

Néanmoins, l’Organisation de coopération de développements économiques (L’OCDE) nous rappelle que les microcertifications sont considérées comme des diplômes alternatifs. De ce fait, ils sont “non reconnus par les autorités nationales compétentes”.  Ces micro-diplômes se placent ainsi aux yeux de la législation comme des “qualifications éducatives formelles et autonomes” qui peuvent être décernées à tout niveau de formation.

Ainsi, les micro-certifications restent des diplômes facilement accessibles, notamment dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Cependant, ils sont plus ou moins reconnus en fonction des domaines d’activité. Dans l’univers des nouvelles technologies et de l’informatique, ces mini-certifications auront plus de valeur que dans l’ingénierie qui demande un apprentissage plus approfondi.  

A quoi servent ces micro-certifications ?📝

Alors que plusieurs initiatives se battent pour faire reconnaître la valeur des microcertifications vis-à-vis de l’état, d’autres en tirent profit. Dans un contexte de transformation digitale d’une entreprise, ces micro-diplômes peuvent servir à attirer les collaborateurs à se former plus rapidement. 

En effet, la micro-certification est autant bénéfique pour l’apprenant que pour l’employeur. D’un côté, elle encourage les collaborateurs à acquérir de nouvelles compétences pour être plus performant dans l’entreprise.

Ces micro-certifications données à chaque fin de formation, apparaissent finalement plus comme des badges d’enseignement, faisant partie d’une blockchain.

Néanmoins, pour l’apprenant, elle permet de multiplier des diplômes plus ou moins reconnus sur le marché du travail, mettant en avant de nouvelles compétences sur des outils modernes.  

Des gratifications complémentaires 🤝

Même si dans certains cas la certification peut aboutir à un diplôme professionnel et reconnu par l’Etat, ces certifications sont le plus souvent passées pour compléter un diplôme déjà existant. En effet, les micro-certifications comportent de nombreux avantages notamment car ils permettent d’obtenir des diplômes sur des périodes très courtes, dans tous les domaines et se passent rapidement et n’importe où, grâce à internet. 

Obtenus à travers des parcours de formation express et simples ces mini-diplômes permettent de compléter et de se mettre en éveil sur des outils qui se sont créés après notre parcours scolaire. La micro-certification apparaît ainsi comme un élément qui vient compléter et enrichir vos connaissances, et non pas comme un moyen de remettre vos compétences en question.

L’objectif est de fournir aux collaborateurs un parcours qui leurs ressemblent et qui correspondent à leurs méthodes de travail : la durée, le thème, ou même le format sont totalement personnalisés.

Dès que tu cesses d’apprendre, tu commences à mourir

Albert Eintein
📞 Nous contacter :

📧 Par mail : information@mandarine.academy

📅 Prendre RDV avec nous

Pour rester au courant de nos dernières actualités, suivez-nous sur LinkedIn !