Les conséquences du télétravail sur la santé mentale des collaborateurs

Les conséquences du télétravail sur les collaborateurs

Depuis 2020, le contexte global nous a amenés à beaucoup travailler à distance que ce soit avec des clients, des partenaires, des prestataires ou même nos collègues. Cela a profondément modifié non seulement le travail en tant que tel mais surtout la perception que l’on peut en avoir aujourd’hui. 

Certaines entreprises ont dû s’ouvrir complètement au télétravail alors qu’elles ne l’étaient pas du tout avant la crise sanitaire. Bien évidemment, cela étant un changement significatif, il a été vécu de façon très différente pour chacun car il a fallu repenser sa façon de travailler et/ou son management. 

Une nouvelle organisation du travail  

Malgré tout, ce contexte a forcé les entreprises elles-mêmes à repenser leur organisation car il leur a fallu mettre en place des outils pour pouvoir travailler et échanger à distance et de façon sécurisé ainsi que d’organiser la prise en main de ces outils. Or, tout cela à un coût financier pour l’entreprise (matériel, licences, logiciels etc…) mais c’est surtout un bouleversement de l’organisation du travail pour la plupart des collaborateurs. 

On sait aujourd’hui que malgré le fait que certaines entreprises mettent tout en œuvre pour faciliter le télétravail, il reste des contextes qui font que le télétravail est plus compliqué à vivre sur un plan relationnel (si par exemple on ne peut pas être dans un endroit calme et propice au travail) ou sur un plan matériel (ordinateur, connexion internet…) 

De plus, un aspect régulièrement mise en avant est le fait que malgré tout ce qui peut être mise en place, le manque de contact humain reste la principale difficulté pour certains collaborateurs. 

 Mais l’inscription dans le temps et dans la durée de ce contexte et de ces conditions particulières peut parfois amener des contraintes d’ordres psychologique notamment par rapport à l’isolement.  

On sait aujourd’hui que le « 100% » ne convient que minoritairement et que la grande majorité des collaborateurs souhaitent un mix entre présentiel et distanciel.  

Même si 60% souhaiteraient passer plus de temps chez eux qu’au bureau, la grande majorité (environ 80%) souhaite un mix entre présentiel et distanciel avec souvent une proportion de 50%. 

Des contextes parfois compliqués  

Depuis la mise en place massive du télétravail, les experts dénoncent les situations de détresse vécues par certains collaborateurs. 

D’après le baromètre Opinionway pour le cabinet Empreinte Humaine, publié fin décembre 2020, 20% d’entre eux sont même en situation de détresse élevée et 31% au bord de la dépression

 De plus, certaines choses qui peuvent paraitre anodines ressortent plus facilement dans certains contextes de travail. Par exemple la taille du logement, la présence d’enfants ou encore l’adoption de certains outils mettent en évidences les inégalités ce qui peut parfois être difficile à vivre pour certains collaborateurs.  

En effet, une répétition ou une accumulation de situations vécues comme contraignantes peut avoir une réelle incidence sur la motivation globale, l’usure ou l’épuisement professionnel mais aussi l’image de soi. C’est pourquoi il faut avoir une attention particulière sur les aspects psychologique du changement de méthode de travail car cela peut avoir de grandes conséquences dont les collaborateurs n’ont pas toujours conscience. 

Nous voyons donc l’importance de la formation et l’accompagnement notamment sur les outils collaboratifs qui faciliteront le travail à distance. Pour cela Mandarine Academy propose des formations complètes autour des outils Microsoft par le biais du MOOC Office 365 ou encore via son parcours de formation “Microsoft 365” et “Microsoft 365 PLUS”. 

Une question ? Contactez-nous !

Source : enquête IFOP « attentes santé des salariés en entreprises » Avril 2021