Partage d’expérience : la vidéo en formation by Mandarine Academy

Partage d'expérience : la vidéo en formation by Mandarine Academy

Au mois d’avril, nous avons organisé un webinar sur notre plateforme de formation MOOC Office 365, sur « Comment boostez vos contenus vidéo ?« . L’objectif était de vous partager notre expérience sur l’utilisation de la vidéo en formation et de vous faire découvrir quelques outils simples, ainsi que les innovations et astuces autour de la vidéo. Dans cet article, nous allons revenir sur quelques points qui ont marqué ce partage d’expérience. Si vous souhaitez voir ou revoir le webinar en entier, c’est par ici.

Pourquoi continuer à produire des vidéos en formation ?

Depuis plusieurs années, la vidéo s’est imposée en formation. En quelques chiffres, aujourd’hui, 60% des entreprises utilisent la vidéo pour la formation de leurs utilisateurs, car elle est captivante et intéresse plus que des supports papier. En moyenne, on constate 25% d’engagement et de mémorisation supplémentaire lorsque l’on mixe le son et l’image. C’est également un outil direct et rapide, 82 % des personnes pensent qu’une vidéo courte vaut mieux qu’un long discours. Finalement, la vidéo s’est démocratisée dans les dernières années. 85% du trafic web correspond à la consommation de vidéo. De manière générale, nous sommes amenés plusieurs par jour à consommer des contenus vidéo que ce soit professionnellement ou personnellement sur le web et les réseaux sociaux. La vidéo est partout, et n’est pas prête de s’essouffler.

Définir son besoin en 3 étapes 

Lorsque l’on souhaite se lancer dans la réalisation de vidéos, il faut savoir se poser les bonnes questions et définir son besoin. Nous avons répertorié trois grandes étapes, à savoir :

Étape 1 : définir le besoin

  • A qui s’adresse le module de vidéo ? (Le public cible, le niveau du public visé, le nombre d’apprenants visés, le temps que le public peut consacrer à l’auto formation)
  • Quelle logique pédagogique sera la plus appropriée ? (Les vidéos sont-elles utilisées en complément d’autres dispositifs ? Quel type d’approche veut-on ? Peut-on l’aborder sous forme d’usage ? D’exemples ? Cas pratiques à décrire Testing ? Adoption ? Pour quel type de sujet ? Matériel ? Concept de vente ?)
  • Quel niveau d’autonomie vise t-on ? Quel pourcentage de couverture des fonctionnalités ? (Prise en main, fonction de base intermédiaire, avancée, complet)

Étape 2 : Définir le type, le style, le mode

  • Format de la vidéo
  • Durée ? Série de vidéo ? Vidéo unique ?
  • Musique de fond ?
  • Ton à employer
  • Affichage de sous titrage ?
  • Vise t-on l’international ?

Étape 3 : Écriture des scripts

  • Ateliers / échanges avec un expert
  • Définition des grains (si plusieurs vidéos)
  • Écriture du discours (script)
  • Ecriture du storyboard (avec éléments visuels)
  • Préparation des environnements à capturer (ou décor à filmer)
  • Choix d’un outil de capture

Comment booster ses contenus vidéo ? 

La vidéo a cependant quelques inconvénients, l’apprenant peut être inactif devant la vidéo. Il existe ainsi des solutions lors de la création de vidéos.

  • La vidéo interactive : les vidéos interactives peuvent être une bonne solution. Elle demande à l’utilisateur un clic ou de répondre à une question pendant la vidéo.
  • L’hébergement : choisissez le bon moyen pour héberger vos vidéos. directement sur une plateforme comme le MOOC Office 365, via des services tiers tels que Youtube ou Viméo, ou bien encore sur les serveurs Azure de Microsoft.
  • Indexer ses vidéos : l’indexation d’une vidéo permet la retranscription automatique. Dans notre plateforme de formation, cette retranscription est utilisée pour la recherche sur la plateforme. L’indexation facilite la recherche rapide en tapant une requête comme dans un moteur de recherche.
  • Chapitrage de vidéo : cette fonction est très pratique notamment pour les vidéos longues. Elle permet un découpage personnalisé et la création une navigation par partie.
  • Travailler à l’international avec la traduction automatique : grâce à l’indexation il est possible de traduire l’ensemble du script de la vidéo pour le traduire. Par exemple, nous sommes actuellement capable de traduire nos vidéos en 63 langues différentes et de sous-titrer chacune d’entre elle afin de permettre à des utilisateurs d’autres pays de suivre la formation.

Si vous souhaitez voir les exemples illustrant ces différentes étapes, nous vous invitons à regarder le replay ici.

Vous avez une question concernant notre plateforme de formation ? Contactez-nous.