[10 ans, déjà] Des débuts difficiles pour un projet prometteur

A difficult start for a promising project | Mandarine Academy

2008 : des débuts difficiles

Après l’obtention d’un financement et la création de l’ensemble des documents administratifs et de présentation, le projet d’entreprise pouvait commencer. Durant les premiers mois de l’activité, il n’y avait pas encore de réels clients, mais des premiers projets pour tester l’approche. Une approche, à l’époque, intéressante, novatrice et intrigante.

Nous avons ainsi commencé à travailler avec un constructeur d’équipement de téléphonie sur un modèle d’intégration de nos formations pour chaque vente d’un poste téléphonique. L’idée était de proposer une offre de service à destination des utilisateurs finaux. Pour mener à bien ce premier test, nous avons alors réalisé un grand travail de préparation.

En parallèle, c’était pour Laurent et Benoît le début de la prospection. Les rendez-vous clients se passaient toujours très bien. L’accueil était très bon et l’idée était approuvée par beaucoup. Certains voyaient déjà le projet comme étant le futur de la formation. La fin de chaque rendez-vous était donc très souvent positif : « Super, on peut travailler ensemble sur un projet », « Il faut que l’on réfléchisse plus globalement pour comprendre comment intégrer votre approche », « Quand peut-on se
revoir ? ».
Mais cet engouement traduisait également une certaine réticence. L’approche était bonne pour beaucoup, mais très peu avaient envie de changer les habitudes ancrées dans leur société.

Création de Teachoip, l’outil de logistique by Mandarine

En plus de la démarche commerciale, il fallait travailler la partie technique. Plusieurs questions se sont posées : comment animer les formations à distance ? Comment gérer l’organisation de ces sessions de formations ?
Nous avons choisi les outils du marché actuel. Nos futurs clients utilisaient déjà différentes solutions pour communiquer à distance. Il était donc plus facile pour nous de nous adapter à leurs outils au lieu de leur imposer l’installation d’un nouvel outil de webconférence.
Cependant, en ce qui concerne la logistique des formations en webconférence, nous n’avions rien trouvé qui permette de prendre en compte les contraintes des clients. Nous avons alors décidé de développer notre propre outil de logistique. En effet, organiser une heure de formation est aussi lourd qu’organiser 3 jours de formations, cependant, la marge n’est pas la même.

Teachoip a donc créé et lancé un outil de logistique 100% by Mandarine, toujours utilisé aujourd’hui !

La crise économique, un réel accélérateur pour Mandarine

2008, c’est aussi un autre événement : la crise économique. Notre beau projet de formations incluses avec des postes téléphonique s’arrête. Un coup très dur pour les débuts de l’entreprise. Heureusement, les démarches commerciales et les tests avec des clients ont de bons retours. Par contre, cela prend du temps côté client. En effet, il faut que la solution informatique soit déployée pour former les utilisateurs. Notre modèle étant fait pour accompagner un grand nombre d’utilisateurs sur leurs nouvelles solutions, nous étions toujours dépendants du déploiement du client.

Cependant, la crise économique a également apporté du bon, et même du très bon. Elle a obligé les décisionnaires à réfléchir autrement pour la formation de leurs utilisateurs. La crise signifie une réduction des budgets. Cela a donc été un réel accélérateur pour nous. Désormais, à la fin des rendez-vous de prospections et des rendez-vous clients, on ne nous disait plus : « Il faut que l’on réfléchisse plus globalement pour comprendre comment intégrer votre approche », mais « Nous pouvons mettre en place une phase pilote de votre modèle. »

 

Une question ? Contactez-nous dès maintenant !